#dakar

BE PROUD!

À la base, mon dernier article « I’m selfish and ?«  devait parler de ce sujet, mais quand j’écris, je Fais un peu du brainstorming, et ce précédent article a pris une toute autre direction.

Ce que j’y ai mis était sincère, j’ai donc décidé de le laisser tel quel et de réserver ce sujet pour un autre article.
Nous y voilas donc en espérant que cette fois-ci, je pourrais garder mon esprit concentré sur le sujet qui nous intéresse ;)

Je ne me présente plus, je pense que vous me connaissez assez bien, la France est mon pays d’adoption, mais je suis née et j’ai grandi aussi dans mon pays, si cher à mon cœur, ma Terranga, pays, plus connu sous le nom de Sénégal <3.
Guys, je ne peux même pas vous décrire à quel point j’aime mon pays, et aussi à quel point je peux être fière d’avoir ces origines, cette culture, sa cuisine… (Parole d’une gourmande :D ).
Et si on en venait au fait ? (je m’égare encore lol )

Quand je suis arrivée en France en 2011, c’était comme si je débarquais dans un tout autre monde, que je n’avais jamais connu auparavant. Rappelez-vous: j’ai vécu quelques années à Paris avant de re-déménager pour le Sénégal en 2004, mais cette fois-ci, c’était différent, j’étais seule, face à moi-même dans ce maudit 9m2 (mon Dieu, je n’y suis restée que 1 mois ou 2 à tout casser, mais c’était les mois les plus longs de ma vie). Qui n’a pas connu ce sentiment de fragilité? Sentiment ressenti quand tu arrives avec toutes tes valises, que tu t’assoies sur ton lit, dans ce petit espace et te dis « je veux rentrer chez moi » alors que cela ne fait que 5 mn que tu es là.

Les premières nuits sont sans doute les pires, on se demande qui nous a fourré dans ce pétrin et on se rappelle: « oh c’est notre choix! » On voulait quitter papa/maman, se débrouiller seul, être indépendant, mais cela ne ressemblait pas vraiment à ça dans nos rêves la vie d’étudiante :(.

Puis, on s’installe… Un groupe d’amis de la fac et autres se forme, on prend ses marques ses habitudes, ses petits rituels entre amis, on continue de galérer mais, on galère tous ensemble donc cela reste pas si mal.

On commence à changer, EVOLUER, grandir, devenir des Hommes et c’est là que tout se joue. On grandit et on change, mais on change aussi parfois nos fondations, nos racines.

(suite…)

I’m selfish… And ?

Coucou les filles,

J’espère que vous allez bien! Tout d’abord, Dolly et moi tenions à vous remercier d’être de plus en plus nombreuses à nous lire, et à interagir avec nous sur tous nos réseaux sociaux. 

Votre confiance nous motive encore à partager avec vous nos pensées, nos états d’âme et  nos passions! 🙂

(suite…)