De RETOUR…

 Malgré notre absence depuis février dernier, nous remarquons une belle augmentation du nombre de lectrices et nous en sommes très reconnaissantes. Un grand MERCI aux abonné(e)s et aux nouvelles venues.

Mais où étions-nous durant tout ce temps? La réponse est très simple: On se remettait tout simplement en question (Encore nous direz-vous?). Mais je pense sincèrement qu’on peut avancer en se remettant continuellement en question. 

Toute notre vie est passée au crible, aussi bien personnelle que professionnelle. Après mon diplôme, je souhaitais trouver un nouvel emploi (check!), trouver un nouvel appartement (check!) et après m’occuper du blog. Ce que je fais maintenant.

Mame Anta a traversé plusieurs épreuves qui l’ont affecté émotionnellement et éloigné de la blogosphère. Aucune de nous deux n’avait vraiment la tête à bloguer ou à alimenter nos réseaux sociaux.

Et la chose la plus importante, l’accessoire principal d’une blogueuse, nous ne le possédons plus! Je parle bien évidemment de notre cher appareil photo!

Nous voulions savoir également si nous conservions le blog ou si nous le clôturions. Rassurez-vous, aucune mésentente entre Mame Anta et moi, nous sommes bel et bien sur la même longueur d’ondes, c’est tellement agréable de travailler avec Mame et de partager nos idées.

D’autre part, nous voulions traiter de sujets authentiques, sans barrières, avec honnêteté. Malgré cette envie, nous n’avions pas le courage d’écrire librement de peur de blesser le lecteur ou de ne pas plaire à la majorité d’entre vous. Finalement tant de frustrations! Mais une chose est sûre, nous souhaitons être entières!

Si je prends plaisir à rédiger des revues de beauté, les articles mode ne sont pas mon fort malgré toute ma passion. Je suis tout simplement mal a l’aise face caméra! Le contenu de mes articles ne me donnait pas de grande satisfaction. J’ai donc pris la décision radicale de supprimer tous mes articles mode!

Une autre chose que j’ai décidé de faire:  Puiser la force dans mes faiblesses et apporter du changement!

Premièrement, j’ai décidé de franchir un cap. Ce fut une longue année de réflexion au cours de laquelle je me demandais ce qu’il fallait faire de mes cheveux car je commençais à les déprécier.

DSC_1259

Puis, j’ai lu une étude prouvant que les cosmétiques destinés aux femmes noires sont potentiellement sources de cancers. Les produits visés étaient principalement les cosmétiques éclaircissant et les défrisants. Cela a été le facteur déterminant. (Lien ici)

Chacune prend la décision qui conviendra en lisant cette article.

Je me souviens des conversations avec mes amies durant lesquelles on critiquait toute nouvelle connaissance ayant passé le cap du « big chop ». Pour nous, c’était un effet de mode et nous affirmions avec force que nous ne passerions jamais le cap du naturel. Le défrisage nous facilitait pas mal la vie.

En annonçant à mes amies que j’allais me raser la tête, je n’étais pas encore prête psychologiquement, mais je cherchais en elles un certain soutien. Et ce soutien je l’ai obtenu!

Mame Anta fut catégorique la première fois que je lui ai soumis mon idée de couper ma tignasse. Elle a dû se dire que c’était une lubie et que ça passerait comme souvent, mais je suis restée ferme et j’ai franchi le cap. d’ailleurs, elle ne s’en remet toujours pas! Pour elle, « Dolly sans cheveux c’est comme Paris sans la Tour Eiffel! ».

Ma mère m’a soutenu, la personne retenue pour accomplir cette mission a également été d’un soutien énorme! Je n’aurai jamais passé le cap sans elles.

PSX_20170827_210841

Autour de moi les réactions sont mitigées: « ça change!« , « Pourquoi as-tu fait ça? » ou encore « Es-tu tombée sur la tête? »… Le regard des autres n’est pas facile à affronter, surtout lorsqu’on assume pas à 100% sa nouvelle coupe.

Il est vrai qu’il faut avoir confiance en soi mais je mentirais en vous affirmant que j’adore ma coupe. Je suis entre deux états : l’adoption et le regret.

L’adoption, car c’est la toute première fois que je porte des cheveux aussi courts (passons les photos de bébé LOL), et le regret, car je ne suis pas absolument convaincue du résultat.

Je ne suis pas de celles qui porteront une perruque ou qui enchaîneront les coiffures protectrices étant donné que je les déteste l’une comme l’autre. Même défrisée, je n’ai jamais supporté les longues coiffures protectrices et ce n’est pas aujourd’hui que je vais m’y habituer. Je vais donc rester avec ces cheveux courts et faire preuve de patiente.

 

Cette nouvelle aventure capillaire ne sera pas des plus faciles, mais je sais à quoi m’attendre. Et je n’hésiterais pas à partager avec vous toutes les astuces que je trouverai et qui me permettront de traverser les péripéties qui s’annoncent.

DSC_1291

Combinaison – Vero Moda

Escarpins – Public Desire

Montre: Maty

DSC_1262

Je vous dis à très vite pour de nouveaux articles.

 

X.O.X.O

Dolly

 

4 commentaires

  1. T’es canon ma belle!
    Il est vrai que c’est un peu étonnant puisque je ne t’ai connue que avec des cheveux long mais néanmoins tu es SUBLIME.
    Je dirais qu’on voit de « nouveaux » traits de ton visage. Tu peux totalement l’adopter ta nouvelle coiffure 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s