L’herbe n’est pas plus verte ailleurs…

Hello les filles,

Il y a quelques jours, le tag #sephorasowhite a déclenché pas mal de remous sur Twitter. Le but étant de pointer du doigt Sephora, en faisant remarquer le manque de diversités dans le choix des teintes attribuées aux peaux noires. Comme nous le savons toutes, la peau noire présente une variation importante en terme de couleurs et de sous-tons. Mais force est de constater que l’enseigne française n’offre que très peu de choix, et quand elle l’ose, la cliente noire se retrouve le plus souvent avec un teint grisâtre ne la mettant nullement en valeur.

Pour ceux et celles qui diront qu’il faut cesser de tout ramener à la couleur de peau, je leur ferai remarquer que nous n’avons évidemment pas la même couleur de peau, et il est donc normal que les cosmétiques s’adaptent un temps soit peu à la situation sociale d’un pays tel que la France, et ce même si celui-ci est majoritairement blanc.

Ok! Ok! La marque Black Up est présente chez Sephora, il faut dire que l’on ne peut pas louper cette marque, puisque les vendeuses Sephora nous orientent vers celle-ci dès que nous sollicitons leur « aide »… Bref, passons!

On pourrait pointer du doigt Sephora et son manque de diversité s’il n’existait pas en France des marques destinées aux peaux noires. Mais force est de constater qu’il en existe plusieurs. Malheureusement, ce sont des marques qui n’ont pas de réelle notoriété.

A partir de là, je me suis posée plusieurs questions:

Pourquoi je ne me dirige pas principalement vers les marques destinées aux peaux noires?

Pourquoi les marques destinées aux peaux noires m’intéressent si peu?

Pourquoi ai-je du mal à faire confiance à ces marques? 

Et quelles sont mes attentes vis-à-vis d’elles?

Il y a bien entendu d’autres questions à se poser, mais j’écris cette article avec celles qui me trottent dans la tête.

Mame a commencé à s’intéresser au maquillage et à la beauté il y a maintenant un an. Son avis sur le sujet abordé est assez neutre, car elle n’a pas vraiment eu l’occasion de se poser les questions qui seront abordées dans l’article. Cependant, elle a pu contribuer à la rédaction de ce dernier.

Disclaimer: Dans cet article, je n’accuse personne, je ne juge personne et je ne veux donner de leçons à personne! Il s’agit juste de partager MON point de vue et mon expérience.

Maquillage

Première problématique: le manque de revue.

Personnellement, lorsque je veux choisir un produit de beauté, je me base toujours sur des revues, et mon choix se porte généralement sur le produit avec les meilleurs avis. Il est vrai qu’il faut toujours se faire sa propre idée des choses, et ne pas forcément attendre que les autres testent pour moi, mais bon, je fonctionne comme tel!

Ainsi, lorsqu’un produit destinée à notre communauté m’interpelle, je cherche des avis sur internet. Malheureusement, force est de constater qu’il en existe très peu. Pour moi, un produit qui n’a pas de revue ou très peu n’était pas un excellent produit. Dans ce cas là, je ne fais donc pas d’efforts: je ne l’achète pas! Quand j’y pense, je me dis que c’est assez illogique!

Deuxième problématique: les prix.

Ma mère a longtemps utilisé la gamme Fashion Fair pour se maquiller! Marque américaine, longtemps distribuée par les Galeries Lafayette, et présente dans certains Printemps. Mais le prix de ces produits…. En tant qu’étudiante, ce n’était pas possible pour moi!

Ce n’est pas la seule marque que je jugeais « trop chère »: True Colors, Black Up, Iman… et j’en passe.

Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine  Afficher l'image d'origine

(Sources LBCVMG,  Sephora, Astuces Beauté  et BlackBeautyBag)

Lorsque je faisais le choix des marques les moins chères: Black Opal, Fair and White, Laura Sim’s.. Je me disais que ça ne pouvais pas être de bons produits. Qu’est-ce que je qualifiais exactement de « bons produits »? Aujourd’hui, je ne peux même pas répondre à cette question puisqu’elle n’a pas de réponse tout à fait logique!

Afficher l'image d'origine

(Source ParaEthnik)

Afficher l'image d'origine

(Source SuperBeauté)

Il a fallut que plusieurs blogueuses (Titoune Beauty, Nounette, Coco Charnelle) fassent l’éloge de la marque française Laura Sim’s pour que je m’y intéresse! Il a aussi fallut que ma mère me dise que la poudre matifiante de la marque soit « la meilleure poudre qu’elle ait utilisée » pour que je me dise que je vais l’acheter!

Black Opal, quant à elle, a connu un très fort engouement grâce aux youtubeuses et blogueuses américaines! Il faut le dire, c’est une marque qui est très mal présentée dans les magasins afros en France, ce n’est jamais propre et ça ne donne pas envie de tester.

Vous l’aurez compris, pour moi, les marques  destinées à la communauté noire m’ont toujours paru soit trop chers, soit je jugeais que c’était des produits sans intérêt et de mauvaise qualité. Parfois, je me disais même que malgré leur prix, ils ne seraient jamais au même niveau d’efficacité que les produits élaborés par les marques occidentales.

MEA CULPA!

Les cosmétiques

Troisième problématique: Mauvaise réputation.

La majorité des marques spécialisées dans les soins du visage et du corps ont pour moi une mauvaise réputation: elles font généralement dans « l’éclaircissement » de la peau. Et ici, je cite les plus distribuées: HT26, Fair and White, Candes,

À une époque, certains voulaient être plus clairs, beaucoup n’assumaient pas leur couleur de peau. Si l’utilisation de ces produits a longtemps été taboue! Si certains en assumaient l’utilisation, d’autres préféraient la cacher, car trop sujet aux critiques et jugements!

Aujourd’hui, les choses changent, les noirs deviennent fiers de ce qu’ils sont, et malgré la vente continue de ces cosmétiques de « Whitening« , il y a une tendance croissante qui a pour but de sublimer notre beauté et non de la modifier!

Certaines ont réussi ce pari: Biolissime, Nuhanciam, In’oya, Mel’aura, Néoclaim…  Si elles sont efficaces, elles ont un petit soucis pour moi: leurs prix particulièrement élevés.

Je dois avouer que lorsque j’ai vu le prix de chacun de ces produits, je me suis demandée pour qui ils se prenaient tous! En même temps, je trouve du Bioderma, La Roche-Posay, Uriage et compagnies, à moins de 15€, pourquoi je vais me casser la tête pour des marques qui veulent me prendre pour un pigeon??!!! Voilà voilà! Ça ne volait pas très dans ma petite tête!

MAINTENANT ON RÉFLÉCHIT ET ON AGIT!!!!

Je relativise tout de même et je pense alors à toutes les années de recherches faites par ces marques, et je pense que cela doit coûter très cher, il faut donc rentabiliser!

La plupart de ces marques sont jeunes et ont besoin de temps pour perfectionner chacun de leurs produits. Il serait donc légitime de leur laisser une chance pour qu’ils puissent donner le meilleur d’eux-mêmes!

Après, si c’est de la merde, c’est de la merde! Il ne faudra pas se le cacher! Si une marque veut vraiment nous prendre pour des pigeons, il faudra tout simplement le faire savoir. Nous ne devons pas lésiner à faire des retours d’expérience afin que chacun puisse se retrouver. Et pour cela, le site Afrodytes est bien positionné pour accueillir tous les avis!

Autre chose… Sans langue de bois… On a l’impression que « l’Homme noir n’aime pas aider son prochain » !

Je vais être honnête en disant que lorsque je me dis qu’un produit est élaboré pour nous, je m’attends forcément à ce qu’il soit moins cher. Ainsi, lorsque je vois les prix, je me mets à traiter la marque de tous les noms d’oiseaux avant d’aller dans un autre magasin afin d’acheter un autre produit tout aussi cher. Et je ne suis pas la seule! Beaucoup de personnes le font, et ensuite, ces mêmes personnes sont les premières à se plaindre!

Un exemple parlant avec Hapsatou Sy où les gens ne se sont pas gênés pour démonter certains de ces produits les premières années de sa création. Les arguments énoncés étaient relatifs aux prix de ses produits avant de parler de la qualité. Elle est revenue en force avec de nouveaux produits et j’espère sincèrement que cette nouvelle tentative soit la bonne.

En bref, il faudrait que nous cessions aussi d’attendre que les autres marques nous remarquent. Nous ne sommes pas les perdantes! Ce sont elles qui se passent d’une clientèle massive étant donné que la femme noire est de nature très coquette.

J’ai personnellement pris une résolution : m’intéresser de plus près à chacune des marques et chacun des produits qui nous sont destinés. Même si j’ai des incontournables et des valeurs sûres, je pense que cela ne me coûterait rien d’essayer surtout si les produits me sont destinés.

N’oublions pas qu’on est mieux servit que par soi-même !

X.O.X.O

Dolly

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s