I’m selfish… And ?

Coucou les filles,

J’espère que vous allez bien! Tout d’abord, Dolly et moi tenions à vous remercier d’être de plus en plus nombreuses à nous lire, et à interagir avec nous sur tous nos réseaux sociaux. 

Votre confiance nous motive encore à partager avec vous nos pensées, nos états d’âme et  nos passions! 🙂

Je suis née au Sénégal, dans mon village à Niague près du Lac Rose, j’ai vécu quelques années là-bas avant le déménagement en France en 1998 avec toute ma famille. Six ans plus tard, en 2004, nous voilà de retour dans mon pays natal.

J’ai eu la chance de vivre sur deux continents totalement différents, de grandir et d’être élevée dans deux modes de vie différents. J’ai pu ainsi apprendre et m’enrichir de ces deux cultures.

Il est vrai qu’arriver dans un pays ayant une culture totalement différente peut être source d’inquiétude. Malheureusement ou heureusement, nous sommes parfois obligés de bousculer nos habitudes pour avancer et grandir.

Si je me mets à la place d’un Sénégalais qui n’a jamais connu l’Europe et qui débarque pour la première fois, je pense que ce qui nous marque en premier, c’est la froideur de la température et… des gens.

Au Sénégal, on est très famille, l’entraide est une chose qui prime, chacun se préoccupe de l’autre.

Quand tu as grandi dans ces deux pays diamétralement opposés, il y a des choses que tu es à même de comprendre, d’autres moins, mais ces choses ne t’empêchent pas pour autant de rester tolérante.

8R3A0121

Comme je vous disais, la première chose qui m’a marqué quand je suis arrivé en France plus précisément à Paris, c’est la propreté, les grands immeubles et cet empressement, vers quoi? je ne sais pas, mais tout le monde semblait très pressé LOL!

Quand tu débarques de ton bled, où tu ne peux pas faire un pas sans que tes pieds deviennent tout blancs à cause du sable (Ah ce maudit sable chaud  🙂 ) , où que tu croises à chaque préau d’une maison ou d’un immeuble une bande de jeunes assis là à parler de la vie, à rire et à jouer sans se soucier du lendemain, une insouciance que même les sages du village préservent jusque sur leur lit de mort, tu te rends compte de ce fossé énorme que tu dois pour autant traverser.

En t’installant, tu prends part à tous cet engouement, cet empressement, ce stress, et tu oublies peu à peu certaines valeurs et principes inculquer par tes parents. Ce pour quoi Maman nous enguelaient toujours!

Tu deviens nombriliste, car c’est ce que la vie te montre et t’apprend. Comment ne pas l’être? Comment penser à son prochain quand tu arrives seul dans un pays aussi immense, que tu te retrouves seul face à toi-même? Comment ne pas penser à soi ? Comment ne pas oublier ou mettre en sourdine les conseils de Maman?

8R3A0106

Je ne pense pas que cela a à voir avec la France en particulier, je pense que ce cas de figure se présente chez tous les jeunes adultes « livrés à eux-mêmes » dans un pays inconnu. Je vous parle de la France, car c’est là que j’ai grandi et où je vis actuellement.

Les choses sont telles, je pense que nous ne pouvons y échapper, il arrive un moment dans notre vie où nous sommes obligées de ne penser qu’à nous-même (arrêtez-moi si je me trompe), cela fait partie du processus de la vie.

C’est seulement quand nous avons compris qui nous étions et touché d’une certaine manière le bonheur personnel que nous pouvons sincèrement nous consacrer à la cause humaine, car il faut trouver le bonheur en soi avant de pouvoir le communiquer aux autres et faire le bien autour de soi sans attentes ni vanité. 

8R3A0095

8R3A0142

Robe : Tobi

Photos : Moez Askri 

Prenez soin de vous  ❤

X.O.X.O

Mame.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s